Vous êtes ici : Accueil > À la découverte de Bruges > Visiter Bruges pour les personnes à mobilité réduite

> ... > Visiter Bruges pour les personnes à mobilité réduite
Actualisé le 1 février 2017

Visiter Bruges pour les personnes à mobilité réduite

Vous souhaitez découvrir la belle ville de Bruges en Belgique et vous vous déplacez peut-être aidé d’une canne ou en fauteuil roulant ou alors un de vos accompagnant est porteur de handicap et a du mal à se déplacer ? La ville de Bruges est-elle accessible ? Qu’est ce qui est recommandé ou au contraire à éviter ?

La ville historique de Bruges date du moyen-âge et peu de choses ont bougé depuis cet époque (c’est d’ailleurs pourquoi on vient à Bruges – pour profiter de l’ambiance et de l’architecture de l’age d’or de la cité marchande du 12ème au 15ème siècle). À priori donc, l’accessibilité de la ville n’est pas top top.

Des pavés partout

Bruges est pavée. Partout. Les pavés sont de taille moyenne et sont plutôt bien jointoyés. Il y a toujours un risque de se prendre le pied dans un interstice ou de coincer à cause d’une mauvaise jointure entre 2 pavés mais de façon générale, il est agréable, pratique et sécurisé de se déplacer sur les pavés de la cité. On peut ici parler de légère nuisance mais en aucun cas d’un frein ou d’une barrière à la visite de la ville.

Les pistes cyclables qui sont présentes un peu partout et notamment autour du canal principal sont bien pratiques.

Bruges est plat

Ça c’est un point positif. Comme une bonne partie de la Belgique, ici tout est plat (sauf les moulins qui sont sur de petites buttes). Ça veut dire : pas de raidillon, pas de volées de marche, pas de glissades. Pour franchir certains petits ponts (pour aller au béguinage par exemple), ça monte un peu mais toujours en pente et sans escalier.

Ouvert aux voitures (de moins en moins) et historiquement aux calèches, la majorité des rues est prévue pour se déplacer sans obstacle.

Bruges tient dans un mouchoir de poche

Ceinturé par le canal et les anciens remparts de la ville, le cœur historique de Bruges est concentré sur une surface réduite (3km par 2km). Il y a donc peu à se déplacer.

Le centre historique est piétonnier.

Venir en train est possible

À condition de prévenir de son trajet, les chemins de fer belges et français (si vous venez depuis la France) sont tout à fait accessibles. Le personnel ferroviaire pourra le cas échéant installer des rampes pour monter/descendre du train et prévoir une place appropriée pour voyager.

La gare est à 10 minutes à pied du centre historique.

Le bus et le taxi par contre sont plus compliqués

Si pour venir jusqu’à Bruges, le voyage se passe plutôt dans de bonnes conditions, il n’en est pas de même avec les transports publics sur place. Il vaut mieux oublier le bus étant donné qu’ils ne sont pas adaptés pour les PMR.

Concernant les taxis accessibles aux personnes à mobilité réduite, il y en a mais pas beaucoup et pas forcément sur Bruges. Possible par exemple d’appeler un taxi depuis une ville proche mais c’est le porte-monnaie qui ne va pas vraiment aimer.

Faire une balade en bateau

Les accès aux bateaux de tourisme se font via des rampes et certaines sont bien étudiées pour être accessibles à tous. Pas de marche ici non plus. Par contre, il est impossible de monter à bord des petites embarcations en fauteuil roulant. Il est ici nécessaire de faire des transferts et de laisser son fauteuil à quai.

Visite des monuments

Ici, tout se complique. La plupart des bâtiments historiques n’ont pas d’ascenseurs et ne sont pas forcément adaptés (largeurs minimum, marches…).

Entièrement accessibles :

Venir à Bruges et se balader dans les rues historiques fait partie de la magie locale. D’ailleurs beaucoup de visiteurs ne visitent aucun lieu fermé et se contentent de flaner entre parcs, ruelles et petites places. Pas besoin de rentrer dans les multiples musées et curiosités sous toit pour profiter de l’ambiance locale.