Bruges, ville d’Art

Capitale européenne de la culture en 2002, la Venise du Nord a accumulé des trésors artistiques au cours des siècles. Son riche passé, fruit de l’expansion économique du 15ème siècle et son important patrimoine en découlant lui confère une place à part en Belgique.

Avec plus de 25 musées, Bruges est une destination incontournable notamment pour tous ceux qui apprécient notamment l’art primitif flamand.

Peinture

La corporation des ymagiers, à l’image des autres artisans, produisait de façon anonyme des travaux de commande pour les grands du monde. Les peintres exécutaient des travaux de peinture suivant un cahier des charges très précis (personnages, couleurs, sujet). Certains de ces talentueux artistes sont quand même sortis de l’ombre : c’est le cas des frères Van Eyck.

Les primitifs flammands

Groeninge Museum Bruges

Une des salles dédiée aux primitifs flammands dans le Musée Groeninge

Les artistes de ce courant se trouvent entre 2 courants majeurs : le gothique avec son héritage médiéval et la renaissance naissante avec toutes ses promesses. Les techniques nouvellement assimilées dont la peinture à l’huile et la technique du glacis ouvrent, à cette époque, de nouvelles possibilité en terme de luminosité et de richesse de tons. Les personnages représentés sont typiquement gothiques et élancés et les sujets la plupart du temps religieux. On y retrouve un souci du détail et des décors typiques d’Europe du Nord.

  • Le Musée Groeninge (Groeningemuseum) expose une rétrospective de l’art flammand avec une majorité d’oeuvres de l’époque des primitifs flammands. Le reste de la collection montre des tableaux néoclassiques, expressionnistes et des compositions typiquement art moderne.
  • La cathédrale Saint-Sauveur (Sint-Salvatorskathedraal) est la plus vieille église de Bruges. Des peintures de Hugo van der Goes et de Dirk Bouts accompagnent la collection de tableaux qui s’échelonne du 14ème au 18ème siècle.
  • L’hôpital Saint Jean (Sint-Janshospitaal) n’est pas uniquement dédié à la peinture mais 6 oeuvres de Hans Memling y sont exposées.

Un peu plus loin à Gand, le musée des Beaux-arts abrite le célèbre Agneau mystique. Quant aux musées de la Lys, ils proposent un ensemble d’oeuvre dédiés aux paysagistes. Sur Anvers, le musée d’art contemporain, le musée Mayer Van der Bergh et le musées des Beaux-arts complètent l’offre déjà importante.

Architecture

bruges architecture bâtiment

Trésors d’architecture et de décoration dans la basilique du Saint-Sang

Bruges compte de multiples exemples architecturaux dans son enceinte. Conséquence du développement économique, les bâtiments de Bruges montrent la richesse de la ville et permettent de replacer son histoire au coeur de l’Europe d’alors. C’est pourquoi on rencontre assez peu de bâtiments roman sur Bruges (la ville n’était pas assez importante lorsque ce type d’architecture était la norme). À l’inverse, le style gothique s’exprime pleinement dans la cité. Entre gothique scladien (région de l’Escaut) et gothique brabançon, Bruges arbore fièrement les canons de beauté de cette époque : statues, niches, balcons ciselés, clochetons et autres gargouilles montrent la richesse de la ville commerçante.

  • Architecture romane : basilique Saint-Sang (partie basse)
  • Architecture gothique : l’hôpital Saint-Jean et l’hôtel de ville en sont les symboles les plus éclatants mais 4 autres édifices religieux majeurs sont du même style architectural (églises de Jérusalem, Notre Dame, Saint Gilles et Saint Jacques)
  • Architecture baroque : église Sainte Anne, église Sainte Walburge, Notre Dame de la Consolation, Notre Dame de la Poterie (au sein de l’hôpital du même om)

Anvers accueille dans le quartier de Zurebborg plusieurs constructions représentative du courant Art nouveau notamment dans la rue Cogels-Osylei. Gand se distingue par le château d’Ooidonk.

Photo : Herry Lawford, George Groutas, Olivier Duquesne



Qu'avez-vous pensé de cette page web ? Votez maintenant : 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 avis, note moyenne : 3,75)