> ... > Hôtel de ville

Hôtel de ville

L’hôtel de ville de Bruges (stadhuis) est un monument historique datant du 14ème siècle, très richement décoré dans un style gothique flamboyant situé sur la place du Bourg, en plein cœur du Bruges historique entre la basilique du Saint-Sang et l’ancien tribunal Franc de Bruges. Sa façade est pleine de détails et l’intérieur, qui se visite, fait partie des incontournables locaux. Ce monument âgé de plus de 6 siècle se visite partiellement et est, aujourd’hui encore, le cœur politique de Bruges.

Depuis l’extérieur, c’est la façade qui impressionne le plus. La travée avec ses nombreuses niches entourant chacune des fenêtres est souvent pointé du doigt même si cette construction n’est pas inédite. La façade est surmontée de 3 tourelles en encorbellement et le toit est parachevé par de petites lucarnes et autres décorations. Les fenêtres sont décorés avec les armoiries des Francs, c’est à dire les vassaux de la cité. Il y avait 48 statues qui ornaient cette façade dont certaines étaient peintes par le maître Jan Van Eick. Elles ont disparu à la Révolution.

Histoire de l’hôtel de ville

Après avoir reçu une plus grande autonomie au milieu du 12ème siècle, la ville de Bruges dût se résoudre à construire son hôtel de ville pour que les échevins et les services administratifs puissent travailler dans de bonnes conditions. Mais l’hôtel de ville, siège du pouvoir devait aussi impressionner et participer au rayonnement de la cité. C’est ainsi que la construction de l’hôtel de ville de Bruges débute en 1376 sous l’impulsion du Comte Louis de Mâle en lieu et place de l’ancienne prison ghyselhuus. 40 années plus tard, le bâtiment, dans sa version initiale, est finalisé. C’est alors une des plus premières et des plus importantes maison communale de Flandres.

Pour l’époque, les lieux sont impressionnants et servent d’inspiration pour les villes de Gand, Louvain et Bruxelles notamment. Mais l’hôtel de ville sert aussi d’inspiration pour les autres bâtiments locaux qui reprirent les éléments clés du style gothique que l’on retrouve un peu partout dans Bruges.

Durant la Révolution française, baldaquins, statues et verrière furent gravement endommagés. Certaines de ces pièces se trouvent désormais à l’intérieur en exposition.

Durant le 16ème et le 17ème siècle, le bâtiment est prolongé vers le sud. en 1766, la porte gauche est déplacée pour rendre l’ensemble plus symétrique.

En 1895, après un incendie ayant laissé les lieux en mauvais état 7 ans plus tôt, l’hôtel de ville est restauré. Les travaux qui durent plus de 10 années sont pilotés par l’architecte municipal Louis Delacenserie. La nouvelle salle gothique, fusion de la bibliothèque et du vestibule est donc récente. Des murs ont été abattus, la voûte a été prolongée et les murs ont été repeints. Il subsistait d’anciennes peintures de plus de 5 siècles mais elles étaient en très mauvais état. Les peintures murales, réalisées dans un style néogothique, retracent l’histoire de la ville et datent du tout début du 20ème siècle.  Ce sont les peintres Albrecht Devriendt et Emiel Rommelaere qui sont les principaux auteurs de cette nouvelle décoration. Entre les esquisses, en 1887 et le début des travaux, 8 ans se sont encore écoulés. En 1900, Albrecht Devriendt décède et c’est son frère qui prend le relais. Il en profite pour insérer les portraits de son frère et de lui-même dans la scène de l’inauguration du canal.

Visiter l’hôtel de ville de Bruges

Les lieux sont toujours utilisés aujourd’hui par la ville de Bruges et la salle gothique sert toujours pour certaines cérémonies (mariages) ainsi que pour les réunions mensuelles du conseil communal. Le bâtiment ne se visite donc pas en entier ni tous les jours ni toutes les heures. Une sélection de salle est proposée :

  • Rez-de-chaussée et hall d’entrée : peintures des figures historiques de Bruges en taille réelle ;
  • Escalier monumental : pour accéder aux 2 salles de l’étage
  • La salle historique : documents historiques (sceau, pièces de monnaie…) illustrant la vie administrative de Bruges à travers les siècles ;
  • La salle gothique : peintures murales récentes, balcon des ménestrels, cheminée monumentale du 19ème siècle et plafond impressionnant avec sa voûte polychrome richement décorée. C’est l’intérieur à voir absolument. Les clés de voûte pendantes – 44 tout de même – représentent des saints et des personnages de la Bible. 30 datent du 14ème siècle.

Ces salles se composent de vitrines et d’éléments multimédias. Des informations en français sont disponibles mais elles sont succinctes et parfois allégées par rapport aux autres langues. Frustrant pour ceux qui veulent en savoir plus mais qui ne savent pas lire les autres langues proposées. Brochures et audioguides disponibles à l’entrée. La visite est rapide et se fait sans problème en moins d’une heure. Le rez-de-chaussée est gratuit, l’accès aux salles de l’étage est payant. Malgré les jours et heures annoncés, les salles peuvent être fermées (comme dit plus haut, les lieux servent encore).

INFORMATIONS PRATIQUES

  • Adresse : Burg 12, Brugge
  • Plus d’informations : +32 50 44 87 11
  • Horaires d’ouverture : de 9h30 à 17h00
  • Tarifs : 7 euros