Quai du Rosaire

C’est le lieu le plus photographié de Bruges et un des sites historiques incontournable.

Et pour cause : difficile de rater une photo en ce lieu. Le canal large en cet endroit est entouré de batisses à l’architecture travaillée qui se reflètent dans l’eau en contrebas.

À l’arrière plan, le beffroi (accessible directement par un bras du canal dans l’enfilade du quai du Rosaire) se détache dans le ciel de flamand et les tourelles de l’hôtel de ville dépassent des toits du premier plan. Pour y accéder, il faut emprunter le pont Saint-Jean cher aux commerçants de la ville. Les maisons sont de brique et de bois et le lierre qui débordent de certains murs plonge dans les eaux du canal.

Le quai du Rosaire (Rozenhoedkaai) est en fait l’ancien port de sel de la ville. Connu dès 1390, les marchands venaient s’échanger ici leurs cargaisons précieuses sur le jetée qui portait alors le nom de Zoutendijk. C’est aussi ici que l’on vendait des rosaires dans des stalles dédiées à cet effet jusqu’au 18ème siècle.

Aujourd’hui, le quai du Rosaire est un des lieux de départ des balades en bateau sur les canaux.

Les plus belles photos se font lorsque la lumière est diffuse (petit matin, crépuscule, éclairages noctures, brume hivernale) et que le canal est d’un calme plat. Le photographe aura ainsi la chance d’avoir une très belle composition avec lumière, contraste et reflets.

INFORMATIONS PRATIQUES

  • Adresse : Rozenhoedkaai, Rozenhoedkaai 8000 Brugge
  • Horaires d’ouverture : ouvert à toutes heures, tous les jours
  • Tarifs : gratuit

Photo : Carlos Andrés Reyes





Qu'avez-vous pensé de cette page web ? Votez maintenant : 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles