Porte Sainte-Croix

Des 7 portes qui existaient au moyen-âge à Bruges, il n’en reste plus que 4. La porte Sainte-Croix (Kruispoort en néerlandais) en fait partie. Située à l’Est de la ville historique, la porte fortifiée de Sainte-Croix est une des portes d’enceinte les plus évoluées de la ville et un des monuments historiques de Bruges qui a réussi à traverser les siècles.

En fait, de porte, il s’agit surtout d’un édifice militaire composé d’un pont avec deux tours très imposantes avec meurtrières, machicoulis, créneaux et autres dispositifs de défense regardant vers l’Est. De l’autre côté, le bâtiment montre un visage complètement différent avec deux petites tours hexagonales et une belle façade ouvragée percée de grandes fenêtre et de portes.

Au fil des siècle, la porte jouera un rôle important de protection contre les voisins de Zélande ou de Damme.

C’est par cette porte que Napoléon, l’armée allemande, Marguerite d’York et Charles Quint entrèrent dans Bruges. C’est aussi par cette porte que les allemands quittèrent la ville en octobre 1918.

La porte Sainte-Croix mérite le détour car c’est un bel édifice massif du moyen-âge et qu’il sort des circuits touristiques classiques. Il faut compter 15 minutes à pied depuis le centre historique. C’est une jolie visite à faire à l’occasion d’une balade en direction des moulins de la ville ou à l’occasion du parcours des remparts à vélo autour de la ville.

Histoire de la porte Sainte-Croix de Bruges

Datant de la toute fin du 13ème siècle, la porte Sainte-Croix a été construite en même temps que le deuxième chantier de fortification de la ville.

Complétée à peine 60 ans plus tard, l’édifice est détruit une vingtaine d’années plus tard en 1382 lorsque le capitaine de la ville de Gand, Philippe van Artevelde, réussit l’exploit de battre les 40000 chevaliers du comte de Flandre avec seulement 5000 miliciens de sa ville. La bataille, qui se tint devant Bruges, lui permit de s’emparer de la ville et d’obtenir la soumission des autres villes de Flandre.

En 1400, la porte est reconstruite pour la troisième fois en un siècle. Les deux tours visibles depuis l’extérieur de la ville sont conservées et le reste est rebâtit.

La porte Sainte-Croix aujourd’hui

Aujourd’hui et depuis de nombreuses années, il n’y a plus ni pont-levis ni herse. Jusqu’en 1956, le tramway empruntait la porte Sainte-Croix.

Le pont devant la porte est mécanisé et se soulève pour laisser passer péniche et autres bateaux.

La route goudronnée puis pavée qui passe sur le pont emprunte ensuite la porte Saint-Croix et en levant les yeux on distingue encore l’emplacement de l’ancien mécanisme du pont levis.

Étroit, le passage ne permet que le passage en sens unique (de l’extérieur de la ville vers l’intérieur). Un passage pour les piétons et les vélos permet désormais de contourner le bâtiment.

La restauration de 2001 a permis de donner un joli coup de jeune à l’édifice.

INFORMATIONS PRATIQUES

  • Adresse : Langestraat 191 8000 Brugge
  • Plus d’informations : +32 50 44 46 46
  • Tarif : gratuit. L’intérieur ne se visite pas.

Photo : Wolfgang Staudt