Guilde des Archers de Saint-Sébastien

La Guilde de Saint-Sébastien (Schuttersgilde Sint-Sebastiaan) est un ensemble de bâtiments historiques qui se visitent mais aussi une guilde d’archers et arbalétriers. Cette guilde est exceptionnelle de part sa longévité (plus de 6 siècles) et est fortement liée avec la famille royale d’Angleterre.

Les bâtiments de la guilde

Les bâtiments de la guilde se situent dans le périmètre historique et protégé de Bruges à l’extrême Est de la ville. La tourelle hexagonale très spécifique se repère de loin. On y accède en empruntant Camersstraat depuis le centre ou en empruntant la route qui ceinture la partie Est de la ville (Kruisvet) entre 2 moulins. À noter aussi que le musée Guido Gezelle se trouve juste une rue à côté.

D’abord établit dans la rue Rolweg après un don, la guilde de Saint-Sébastien investit en 1572 dans un terrain et un petit bâtiment sur la Camersstraat qu’elle va transformer au fil des années en lui ajoutant différents édifices.

Au 17ème siècle, les bâtiments sont de nouveau agrandis et se parent d’un style gothique tardif. Enfin au 19ème siècle une grande restauration change la physionomie de l’ensemble des bâtiments : le très renommé architecte Louis Delacenserie impose un style néo-gothique. C’est aussi lui qui restaura dans le même style une dizaine d’autres bâtiments de Bruges. Depuis, malgré des travaux de restauration, peu de choses ont changé à l’extérieur des bâtiments.

Histoire de la guilde des Archers

Au 14ème siècle est fondée une guilde militaire qui attire la bourgeoisie locale. Derrière cette initiative, un constat : les arbalétriers et les archers sont des défenseurs reconnus et respectés depuis le 13ème siècle mais ils sont dispersés. Pour mieux se faire entendre, ils se constituent en guilde. Certains membres auraient participé aux croisades et de là viendrait les croix de Jérusalem présentes sur les armoiries de la guilde.

Issues des milices militaires, les guildes permettaient aux archers de s’améliorer au tir mais aussi de mener des actions caritatives et sociales. Les membres de la guilde s’entraînaient ainsi au tir sur perroquet (un oiseau de bois sur un mat) et au fil des siècles plusieurs disciplines sont apparues : tir sur bascule et sur cible de 18 à 60m.

Mais les changements technologiques rendirent de plus en plus obsolètes les arcs et les arbalètes. La guilde continua malgré tout d’exister et mit l’accent sur ses activités sociales et l’organisation d’événements.

Le temps passant, les guildes furent reconnues par les autorités et commencèrent à peser sur la vie locale.

L’organisation très militaire de la guilde de Saint-Sébastien et en même temps l’ouverture de ses portes à la petite bourgeoisie et aux artisans lui a permis d’attirer de nombreux adhérents. Malgré tout, au 17ème siècle, les finances ne sont pas bonnes. Heureusement en 1656 et pour 5 années, Charles II d’Angleterre est en exil à Bruges. Il côtoie alors la guilde qui l’accueille volontiers. Plus tard, de retour d’exil, le roi s’en souviendra. Depuis cette époque, il existe toujours des contacts avec la famille royale anglaise.

Les siècles suivants sont plus difficiles avec la révolution française et le régime calviniste mais malgré les revirements de l’histoire, la guilde des Archers de Saint-Sébastien n’a jamais arrêté ses activités en plus de 600 ans et c’est donc aujourd’hui la plus vieille association sportive connue au monde.

Visiter la guilde des Archers de Saint-Sébastien

La salle royale avec sa galerie de portraits, la salle de la chapelle et les jardins (avec stands de tirs à l’arc) se visitent.

À l’intérieur des bâtiments, on trouve des peintures, archives, pièces d’orfèvrerie, armes et souvenirs de la guilde.

INFORMATIONS PRATIQUES

  • Adresse : Carmersstraat 174, 8000 Brugge
  • Horaires d’ouverture : Ouvert sur rendez-vous seulement tous les jours sauf le dimanche
  • Tarifs : 3 euros par personne (tarif 2020)
  • En savoir plus : +32 50 33 16 26 et site officiel

Photo : Jim Linwood