Loge des bourgeois

Bâtiment du moyen-âge, la loge des bourgeois (poortersloge) était le lieu ou les riches marchands se rencontraient et organisaient leurs réunions.

Il existait à Bruges plusieurs regroupements d’hommes de commerce et de bourgeois. La société de l’Ours blanc (Genootschap van de Witte Beer) est l’une d’elles. En plus de faciliter les relations de commerce, l’association organisait des joutes et tournois. Ces associations occupaient des lieux stratégiques pour le commerce. La loge des bourgeois se trouve ainsi au bout du canal (entre les rues Piegelrei et Spinolarei) juste après la place Jan van Eyck. L’endroit n’a pas été choisi par hasard : c’était ici un des lieux principaux dédié au commerce au moyen-âge.

À l’écart de la foule, les bourgeois et les nobles rencontraient les marchands dans leur maison et pouvaient ainsi traiter de toute affaire commerciale dans le calme et la discrétion nécessaire. Pour les marchands, nul besoin de traverser toute la ville : les bateaux de marchandises accostaient sur les quais du canal et les différents bâtiments et entrepôts longeant canal et  rues alentours concentraient tout ce qui était nécessaire au commerce (commerce international alors car Bruges était le centre du monde commercial).

L’ours blanc ?

La loge des bourgeois appartenait à la société de l’Ours blanc. La légende raconte que le comte de Flandres, Baudouin dit Bras de Fer investit les lieux au 9ème siècle mais n’y trouva qu’un ours de couleur blanche. Bruges n’était alors qu’un vague domaine sans grande présence humaine.

Le comte mis à mort l’animal après un combat acharné et pour rendre hommage au courage de son adversaire, il donna à la ville l’ours en symbole. Ce célèbre ours blanc se trouve sur la façade de la loge des bourgeois, dans un angle du bâtiment en position debout avec un bouclier face à lui.

Le bâtiment de la loge des bourgeois

L’édifice ne passe pas aperçu et on peut le confondre avec un église à cause de sa tour pointue qui s’élance vers le ciel et dépasse tous les autres bâtiments de plusieurs étages. Pour les bateaux de commerce du moyen-âge, impossible de louper la loge des bourgeois : dans l’alignement du canal, elle se détache majestueusement du reste des bâtisses.

De style gothique et construit en belle pierre blanche (pas de la brique, c’est trop commun), le bâtiment attire l’œil. L’extérieur est richement décoré et peut rappeler les bâtiments de même fonction des autres places commerciales fortes d’Europe :  lonja ibérique, loggias d’Italie, artushof hanséatique…

Ce qui est sûr, c’est que sa construction selon des canons de beauté différents des constructions locales a tout de suite interpellé et très vite la loge des bourgeois fût considéré comme un monument de Bruges.

Les 2 étages principaux sont pourvus de larges fenêtres et des statuts sont présentes entre chaque fenêtre du second étage. Au dessus, un toit décoré et une tour avec flèche double la hauteur de l’édifice. Pour monter dans la tour, un escalier accolé et fermé rajoute à la tour une drôle d’excroissance sur toute sa hauteur.

La porte d’entrée (côté Nord) est imposante et surmontée de sculpture ainsi que du blason de la loge et d’une phrase en latin écrite en lettres d’or en rappel de l’incendie de 1755. La face Sud est bordée par un petit jardin dont les arbres ne parviennent pas à masquer la grande tour.

La loge des bourgeois au fil des siècle

  • La loge des bourgeois fût construite au 15ème siècle.
  • De 1720 à la toute fin du 19ème siècle, les lieux furent occupés par l’Académie des arts.
  • La tour en bois fût reconstruite en pierre. De 1912 et pour un siècle, la loge des bourgeois accueillit les archives de l’État.
  • Depuis 1974, la loge des bourgeois est classé monument historique.
  • En 21014, la ville est propriétaire des lieux et depuis 2016, le bâtiment sert d’espace d’exposition temporaire d’art contemporain. Les portes de l’établissement s’ouvrent pour des événements particuliers (journées du Patrimoine par exemple).

INFORMATIONS PRATIQUES

  • Adresse : Academiestraat 14, 8000 Brugge
  • Horaires d’ouverture : ouvertures exceptionnelles possibles
  • Tarifs : suivant événements


Photo : Dennis Jarvis





Qu'avez-vous pensé de cette page web ? Votez maintenant : 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles