L’ours, symbole de la ville de Bruges

Bruges aborde fièrement un ours. On le trouve sur des drapeaux et blasons, en décoration un peu partout, en sculpture mais aussi dans des noms (la société de l’Ours blanc par exemple), des événements (le Tournoi de l’Ours blanc organisé par la société citée juste avant) et même en costume d’apparat lors de certaines fêtes. Normal, l’ours est le symbole et la mascotte de la ville.

Baudouin Bras de Fer et l’ours de Bruges

Baudouin 1er dit Bras de Fer (pour ses redoutables capacités guerrières) vécût de 830 (environ) à 879. Il empêcha tant bien que mal les pirates normands d’assaillir les frontières de son domaine et construisit le bourg de Bruges qui devint sa capitale. Il y fit ériger l’église Saint-Donat. Il se retira dans les ordres à la fin de sa vie.

Son père était « forestier » c’est à dire régisseur chargé par le roi de France de surveiller et défricher les forêts de Flandre. Il lui succède dans cette fonction à sa mort et devient »Grand Forestier de Flandre ».

La légende de l’ours de Bruges

Un jour, alors qu’il parcourait ses terres, il arriva à l’endroit ou est construit le Bruges que l’on connaît. Il n’y trouva pas âme qui vive à part un ours avec lequel il se battit en duel. Le combat fût sans pitié et chaque combattant attaqua et se défendit avec courage et vigueur. Finalement, c’est Baudouin remporta le combat. Pour faire honneur à son valeureux adversaire et afin de se souvenir de cette épisode épique, il attribua au lieu l’ours comme mascotte. Et fît de son défunt adversaire le premier citoyen de la ville de Bruges.

Cette histoire (romancée)  précédait Baudouin lors de ces déplacements, le fît connaître au roi de France et contribua à renforcer sa notoriété de combattant de qualité.

Photo : Phupe





Qu'avez-vous pensé de cette page web ? Votez maintenant : 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles