> ... > Théâtre municipal

Théâtre municipal

Le théâtre royal municipal (Stadsschouwburg) est un théâtre du 19ème siècle de style baroque. Il fait parti des bâtiments et Restauré, l’intérieur du bâtiment est raffiné et grandiose avec ses balcons et son superbe plafond habillé d’un lustre imposant.

Érigé en 1869, le théâtre royal de Bruges est considéré comme un des théâtre du 19ème siècle les mieux conservés en Europe. C’est aussi le plus important théâtre de Flandre avec ses 700 places. À ce titre, les représentations les plus réputées du pays viennent s’y produire. Le théâtre accueille aussi les spectacles locaux et veut promouvoir une culture variée. Concerts, spectacles de danse et théâtre sont à l’affiche toute l’année et c’est le centre culturel de Bruges qui pilote la programmation.

Le bâtiment se trouve en plein centre du centre historique entre Vlamingstraat et Kuipersstraat. Devant le théâtre royal, côté Nord, une petite place ornée d’arbres invite le passant à se rapprocher. Une statue de Papageno, personnage de fiction de l’opéra « La Flue enchantée » de Mozart donne le ton. Juste derrière la très belle façade néo-renaissance avec ses larges entrées, son porche abritée, ses colonnes et ses imposantes fenêtres ne permettent pas d’imaginer ce qui se trouve à l’intérieur. De forme rectangulaire, le bâtiment est plutôt austère et peint sobrement en jaune et gris sur ses 3 autres faces.

Une fois les portes franchies, le hall marbré dirige le visiteur vers les différents niveaux : de lourdes portes et des escaliers rouge et or aiguillent vers le parterre et les 4 balcons. C’est lorsqu’on arrive dans le foyer que l’opulence des lieux saisit le spectateur. Tout est richement décoré et décoré de rouge et d’or. Les moulures et les peintures habillent le pourtour de la scène, les loges, les balcons, les colonnes et le plafond. Ce dernier, peint avec un trompe l’œil met en valeur un lustre monumental. L’ensemble n’est pas sans rappeler le célèbre théâtre de La Fenice à Venise ou l’Opéra Garnier de Paris dont l’architecte s’est ouvertement inspiré.

Ce théâtre, caprice d’un autre temps a changé la physionomie du quartier : au 19ème siècle, plus de 40 bâtisses du Moyen-âge ont été détruites pour construire le théâtre royal. L’ancien petit théâtre qui datait de 1756 a lui aussi été rasé. Mais le pari fût réussi et les plans de l’architecte belge Gustave Saintenoy firent mouche. En seulement 2 ans, le théâtre sorti de terre alors même que l’architecte menait de front 2 autres chantiers sur Bruxelles. Bruges rivalisait désormais avec les grands centres culturels de Belgique… Par contre, le nom du théâtre et de la placette qui se trouve devant l’entrée principale n’a pas été acceptée tout de suite. Longtemps, les habitants conservèrent le nom historique de « place de la comédie ».

L’inauguration eut lieu le 30 septembre 1869 et c’est l’opéra comique « Les Mousquetaires de la reine » de Halévy qui fut joué. L’adjectif « royal » n’est associé au théâtre que 100 ans après sa construction. Plus récemment, en 2005, nouveau coup de projecteur sur le théâtre : l’artiste Spencer Tunick y a photographié 2000 personnes dénudées à l’intérieur.

INFORMATIONS PRATIQUES

  • Adresse : Vlamingstraat 29, 8000 Brugge
  • Plus d’informations : +32 50 44 30 60
  • Horaires d’ouverture : du mardi au vendredi de 13h à 17h00 + visites
  • Tarifs : variables (visites ou concerts)