Porte des Forgerons

Situé à l’Ouest de la ville historique et planté sur un des ponts qui traverse le canal séparant le Bruges du moyen-âge avec le Bruges plus récent, la porte des forgerons (Smedenpoort en néerlandais) est un des passage incontournable encore utilisé aujourd’hui pour rentrer dans la cité.

Bâtiment massif et arrondi, la porte des forgerons se compose d’un bloc massif dôté de 3 passages : une très grande et très haute porte et 2 plus petites travées sur ses flancs. Ces 2 petites portes permettent aux piétons et aux vélos de rapidement franchir les lieux. La grande porte est aujourd’hui réservée aux véhicules. Désormais goudronnée, la route qui utilise la porte des forgerons permet d’entrer et de sortir de la ville en voiture. Sa largeur limitée impose un passage alterné aux véhicules qui l’empruntent. Au début du 20ème siècle, c’était une ligne de tramways empruntait le pont.

De chaque côté des passages, 2 grosses tours rondes encadrent le passage. Solidement construite en brique et en pierre, la porte des forgerons n’a que très peu d’ouvertures sur l’extérieur de la ville. Quelques petites fenêtres situées bien au-dessus du passage principal, sur les tours ainsi que des meurtrières bien disposées habillent la façade.

Du côté de l’entrée dans la ville, 2 avancées supplémentaires en forme de triangle fort peu avenantes traduisent le rôle défensif de l’ouvrage. De l’autre côté, pour ceux qui veulent sortir de Bruges, le bâtiment est plus agréable et arrondi.

Aujourd’hui, 2 passerelles métalliques encadrent la porte des forgerons et permet aux piétons de passer plus rapidement au dessus du canal.

Recouvert d’un toit en ardoise et surmonté d’une petite cloche qui sonne la fermeture des portes de la ville, le pont des forgerons a connu de nombreux changement au fil des siècles. La première version de la porte date de 1297 et sa construction a duré 2 années. Installée en plein milieu du passage sur le canal, détruite et reconstruite en 1367, la porte a subi les épreuves du temps jusqu’à récemment (la seconde guerre mondiale l’a bien endommagée). Depuis, la porte a été restaurée et repeinte en jaune claire comme elle l’était par le passé.

Petit détail morbide : un petit crâne de bronze  situé au dessus du passage de gauche (côté ville historique) remplace la tête décapitée du gardien François van der Straeten qui orna le pont des forgerons en 1691. Ce dernier avait été découvert alors qu’il s’apprêtait à faire entrer l’ennemi français dans la ville le 25 juin de la même année. Pendu puis décapité, le traître sera exposé à la vue de tous au dessus de la porte afin de rappeler à ceux qui seraient tentés que le crime est sévèrement puni.

INFORMATIONS PRATIQUES

  • Adresse : Smedenpoort, Smedenstraat 8000 Brugge
  • Plus d’informations : +32 50 44 46 46
  • Tarif : gratuit. L’intérieur ne se visite pas.

Photo : Charlie





Qu'avez-vous pensé de cette page web ? Votez maintenant : 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles