Se déplacer en vélo à Bruges

Comme la voiture n’est pas l’idéale pour circuler dans Bruges, pourquoi ne pas tenter la bicyclette durant votre séjour ? Le vélo est un moyen de transport apprécié en Belgique et les contraintes de Bruges le propulsent en tête des moyens de locomotions : les rues étroites, le plan de circulation difficile à appréhender, un coût très modéré, très peu de dénivelé et un vrai plaisir de ne pas avoir à chercher une place de parking. Les locaux utilisent d’ailleurs ce mode de déplacement pour aller au travail (trajet maison / boulot ou trajet maison / gare).

Certaines portions du réseau routier sont dédiées au vélo ou fonctionnent sur un mode d’espace partagé piéton / cycles doux. C’est le cas proche des canaux qui ceinturent la ville.

Que voir en vélo ?

L’avantage du vélo c’est de pouvoir aller un peu plus loin qu’à pied sans se fatiguer. Plusieurs professionnels proposent de petites excursions aux alentours de Bruges à faire en vélo. Il est aussi possible de les réaliser seuls avec un plan des circuits pittoresque et des voies cyclables.

Ces balades à vélo invitent à flâner autour de la ville et permettent de découvrir les canaux rectilignes bordés de peupliers qui sillonnent la campagne flamande, les bourgs médiévaux (Damme par exemple) et les ruelles excentrées de Bruges.

Les balades peuvent atteindre 60km et les itinéraires disponibles sont bien fléchés (pour vélo de route ou VTT).

Une belle alternative pour ceux qui ne veulent pas prendre de bain de foule les jours d’affluence et qui souhaitent profiter des charmes cachées du plat pays et de ses polders.

Ou louer son vélo ?

Les loueurs sont une dizaine à Bruges et l’Office de tourisme tout comme votre lieu d’hébergement sauront vous orienter vers le prestataire le plus proche.

Combien ça coûte ?

Les vélos se louent à partir de 10 euros la journée.

Ou garer son vélo à Bruges ?

Il existe quelques parkings géants (notamment à la gare). Pour les autres lieux, il existe des places réservées pour stationner les 2 roues. Garer son vélo n’importe ou est courant mais peut entraîner quelques déconvenues (chutes notamment causées par des accrochages avec les piétons).

Pour ne pas avoir à payer la caution du loueur, il suffit d’être vigilant et d’attacher solidement son 2 roues à un endroit approprié.

Comme partout ailleurs, il convient de rouler prudemment (pas en sens interdit, pas sur les trottoirs…) car les incivilités sont assez mal tolérées en ville.

Photo : Savolio



Qu'avez-vous pensé de cette page web ? Votez maintenant : 1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (12 avis, note moyenne : 3,75)